mercredi 16 septembre 2009

COMMENT DEVENIR POLITICIEN


J'ai probablement déjà répondu à la question un jour ou l'autre et je crains de me répéter. Cependant, il convient de revenir là-dessus en période d'élections municipales et peut-être fédérales.

Comment devenir politicien

Simple. Il faut d'abord se faire élire à un poste bidon de commissaire scolaire. À la rigueur, vous pouvez aussi vous faire nommer sur un conseil d'administration d'un organisme quelconque.

Pour cela, pas besoin d'être génial ou même populaire puisque la grande majorité des gens se calissent des élections scolaires et des assemblées générales. Personne ne se déplace pour voter. Sinon ceux qui font partie de la famille, jusqu'au cousin éloigné de la fesse gauche.

Donc, pour votre première mise en candidature: vous appelez tous les membres de votre famille et vous saoulez les autres. Succès assuré.

Par la suite, vous faites la même chose avec un poste de conseiller municipal. Vous arrosez ça comme il faut, en usant d'imagination, et vous serrez des mains avant les parties de baseball ou de hockey mineur. Vous distribuez de petits billets gratos pour assister à tel ou tel truc. Puis vous souriez. Un peu. Pas trop. Le charisme n'est pas important. Soyez là où il faut être: that's it. Vous vous achetez une bouteille de Purell et vous serrez des mains.

Évidemment, vient la question du cv. Les gens ne savent heureusement à peu près ni lire ni écrire. Ce qui fait que vous pouvez leur faire passer n'importe quoi, que vous avez été formé à la prestigieuse école de communications de Rimouski ou bien que vous détenez un baccalauréat en éthique comptable appliquée de la Rockefeller University de Badmintown, aux USA, et ça passera comme du beurre dans la poêle.

Pour le cash électoral, vous passez le chapeau pendant un souper aux bines ou bien aux spaghettis. Vous promettez mers et mondes aux promoteurs immobiliers et autres contracteurs véreux pleins aux as. Puis yahou. Vous êtes élu et la manne tombe dans les poches de vos amis qui, l'élection suivante, en veulent toujours plus.

Ce qui fait que vous grossissez en popularité.

Vous voilà déjà devenu maire d'une ville et, qui sait? peut-être même Premier Ministre.

Une fois élu, vous vous assoyez sur votre cul et vous regardez travailler les autres. Vous lichez, intimidez ou soudoyez les rédacteurs en chef et les journalistes. Le moindre de vos pets sentira bon à la une. Tout ce que vous ferez sera extraordinaire, noble, bon, aimable, gentil, humain, blablabla. Et là commencera vraiment votre vraie carrière de crosseur.

Votre secrétaire spottera les décès et les anniversaires et enverra des cartes en votre nom.

Vous aurez droit aux meilleures places dans les restos.

Vous achèterez des caisses de Purell.

Vous sourirez. Un peu. Mais pas trop.

2 commentaires:

Misko a dit...

Ah ben crisse! Me v'là parti! Merci Gaétan!

Purell, here I come!

Gaétan Bouchard a dit...

Ok Misko, tu as mon rote... Burp! je voulais dire...mon vote!